La BDEAC fait la revue de son portefeuille de projets au Gabon

0
25

Dans le cadre de la revue des projets financés par la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) au Gabon, son président, Fortunato Ofa Mbo Nchama, a devisé, ce 20 août 2018, à Libreville avec le ministre de l’Economie du pays, Jean-Marie Ogandaga. L’occasion a ainsi été donnée aux deux responsables de faire l’inventaire des projets financés par cette institution financière au Gabon, à savoir : la zone de relogement de Bikélé, la route pk5-pk12, les bassins versants, le port d’Owendo, la zone spéciale de Nkok…

De manière détaillée, le financement par la BDEAC du projet de relogement de Bikélé, qui concerne la construction de plus de 1100 logements, est estimé à 40 milliards FCFA, dont 87% du décaissement a été atteint. Quant aux travaux d’aménagement et d’élargissement de l’axe PK5-PK12 à Libreville, en arrêt depuis quatre ans, ils ont été relancés tout récemment, grâce à un appui financier de la BDEAC de 15 milliards FCFA.

De nombreux autres projets relevant du secteur privé ont également été financés par la BDEAC. Il s’agit notamment du port d’Owendo, de la zone économique spéciale de Nkok, etc.

Prenant la parole au cours de cette séance de travail, le ministre de l’Economie a indiqué qu’« en tant qu’autorité monétaire du Gabon, il lui est nécessaire de prendre attache avec la BDEAC qui est une institution bancaire sous-régionale, mais aussi un acteur important dans le financement du Plan de relance de l’économie (PRE) ».

Il a, à cet effet, déclaré qu’« Il n’y a pas d’économie sans financement. Nous devons d’abord nous appuyer sur les financements régionaux avant d’aller les chercher ailleurs ».

Toujours en se félicitant de cet appui, Jean-Marie Ogandaga a indiqué que « La BDEAC sait accompagner le Gabon ». Il a de ce fait affirmé que, hormis les projets susmentionnés, l’institution bancaire accompagnera davantage le pays, notamment dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture ainsi que dans d’autres projets qui participent à la diversification de l’économie. Pour ce faire, les ministres de l’Energie et de l’Agriculture ont tour à tour sollicité l’appui de la BDEAC dans leurs plans d’action respectifs.

Après avoir indiqué que les projets de son institution cadrent avec les plans de développement national au profit des populations, Fortunato Ofa Mbo Nchama a, pour sa part, réaffirmé l’engagement de la BDEAC à mettre les ressources nécessaires à la disposition du Gabon pour que les projets entamés progressent, afin d’améliorer les conditions de vie des populations. Une volonté conforme aux orientations contenues dans le plan stratégique 2017- 2022 de l’institution.

Toutefois, Fortunato Ofa Mbo Nchama a déploré les performances mitigées de la BDEAC, avant d’appeler les Etats membres à œuvrer davantage pour que cette institution soit à la hauteur d’autres institutions de développement du monde.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here