La Tropicale Amissa Bongo se déroulera du 21 au 27 janvier 2019, avec une incursion en Guinée équatoriale

0
79

La Tropicale Amissa Bongo créée en 2006 va une fois de plus, ouvrir le calendrier mondial de l’Union Cycliste Internationale (UCI).

Fidèle à son principe d’alternance qui a toujours été d’offrir le grand départ, tantôt dans le Nord du pays, tantôt dans le Sud, pour cette 14e édition, c’est la province méridionale du Haut-Ogooué qui aura les honneurs de lancer les festivités. Notamment avec trois étapes, dont une inédite entre Franceville et Okondja qui n’a jamais été parcourue dans ce sens. C’est Bongoville qui accueillera le départ de la première étape, comme en 2010 et 2015 sur des routes altogovéennes réputées pour être particulièrement vallonnées et donc sélectives.

Depuis 2009, la Tropicale n’avait plus rallié durant la même édition le Sud et le Nord du Gabon, ce sera à nouveau le cas en janvier prochain, la caravane et les coureurs rejoindront par les airs et les rails, la province du Woleu-Ntem, où les attendra une nouveauté de taille, une incursion inédite en Guinée équatoriale !

Après un départ de Bitam, la 5e étape traversera les routes du Cameroun, pour arriver à Mongomo en Guinée équatoriale. Selon le comité d’organisation, ce passage de la Tropicale chez ses voisins, prouve toute la vigueur et la notoriété de l’épreuve gabonaise, réputée pour être la vitrine du cyclisme africain depuis bientôt quinze ans.

Avec trois provinces traversées ; le Haut-Ogooué, le Woleu-Ntem et l’Estuaire pour l’arrivée finale à Libreville, plus deux pays limitrophes visités, la 14e édition de la Tropicale symbolisera encore plus la dimension géographique de la Petite Reine en Afrique.

Comme chaque année, les organisateurs n’ont donc pas été en reste pour offrir quatre étapes inédites sur les sept que compte l’épreuve : Mitzic-Oyem le 4e jour tout comme Franceville-Okondja, n’a jamais été courue dans ce sens, Mongomo en Guinée équatoriale sera une grande découverte, tout comme le départ de la dernière étape située à une trentaine de kilomètres de Libreville, à Nkok plus précisément, zone économique en plein développement.

Pour rappel, la 14e édition de l’épreuve historique du cyclisme africain, la première du continent classée en catégorie 2.1 auprès de l’Union Cycliste Internationale, comptera plus de 800 kilomètres de course en 2019.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here