Le Premier ministre en visite à la maison d’Alice et dans les CHU de Libreville, d’Owendo et Mère-Enfant Fondation Jeanne Ebori

0
2

Le Premier ministre, chef du gouvernement, M. Julien Nkoghe Bekale est allé ce jour à la rencontre du personnel des structures sanitaires de Libreville, Owendo et Akanda. La Maison d’Alice, l’Institut de cancérologie, les CHU Mère-Enfant Fondation Jeanne Ebori, de Libreville et enfin d’Owendo ont constitué les différentes étapes de cette tournée « santé ».

À la maison d’Alice, après une présentation succincte de cette structure spécialisée dans la prise en charge des malades du cancer, le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale accompagné du ministre de la Santé, M. Max Limoukou et du ministre délégué chargé du suivi des grands projets, M. Christian Menvie Obame, a visité les locaux et les installations de cet institut.

Signant le livre d’or, le chef du gouvernement a déclaré être « impressionné par cette œuvre sociale qui complète si heureusement l’action publique en matière de lutte contre le cancer. » Le Premier ministre a également exprimé à la Première dame, Sylvia Bongo Ondimba, toute la gratitude du gouvernement pour son action en faveur des plus démunis. « Notre visite est le témoignage que le gouvernement se tient à ses côtés. Nous lui adressons nos vives et sincères félicitations. Vous pouvez compter sur nous et sur le gouvernement. »

Dans les Centres hospitaliers universitaires Mère-Enfant Fondation Jeanne Ebori, de Libreville et d’Owendo, le Premier ministre a échangé avec le personnel et les dirigeants de ces établissements. Faisant le tour des principaux pôles de ces hôpitaux, M. Julien Nkoghe Bekale a pris le temps d’écouter ces femmes et ces hommes au service des malades. Tout en réaffirmant le soutien du gouvernement à leur endroit, le Premier ministre a indiqué qu’un changement de mentalité devait s’opérer à tous les niveaux : « Chacun de nous doit s’impliquer et contribuer à l’édifice commun. »

Clôturant sa visite par le CHU d’Owendo, le Premier ministre a déclaré : « Les Centres hospitaliers universitaires de Libreville, Mère-Enfant, d’Owendo et l’Institut de cancérologie sont des hôpitaux de référence au vu de leurs plateaux techniques. Ça veut donc dire que notre médecine est à la pointe. Il y a bien sûr quelques difficultés. Nous avons enregistré cela et nous ferons un rapport au chef de l’État, Son Excellence Ali Bongo Ondimba. Le gouvernement, sous les hautes instructions du président de la République, prendra les dispositions qui s’imposent pour garantir un fonctionnement optimal de ces structures de santé ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here