Mozambique : Amnesty International fustige les frais d’accréditation imposés aux correspondants étrangers

0
16

Dans un communiqué rendu public le 14 août dernier, Amnesty International a condamné les frais d’accréditation fixés par les autorités mozambicaines pour les correspondants des médias étrangers.

Ces derniers doivent verser, selon les nouvelles dispositions, plus de 8 600 dollars par an pour couvrir l’actualité mozambicaine. Les journalistes locaux indépendants, quant à eux, paieront environ 500 dollars annuels.

« L’imposition de ces nouveaux frais n’aura pour seul effet que d’empêcher les médias de publier des informations sur le Mozambique, même si ce n’est pas là le but initial. Quand les journalistes locaux et internationaux ne rendront plus compte de l’actualité du pays, en raison du coût que cela représente, c’est la population qui subira les conséquences d’un manque d’information », a déclaré Deprose Muchena (photo), directeur régional pour l’Afrique australe d’Amnesty International.

Les frais d’acquisition d’une licence de radiodiffusion ont également été augmentés par les autorités. Assez pour que les organisations de la société civile, les ONG et les médias eux-mêmes se plaignent d’un étouffement de la profession.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here