Tuesday, November 20, 2018
Home Economics Total Gabon : Un 1er semestre 2018 encourageant

Total Gabon : Un 1er semestre 2018 encourageant

0
22

La compagnie pétrolière a réalisé un 1er semestre 2018 prometteur, caractérisé notamment par un résultat net de 46 milliards de dollars, en forte hausse par rapport au premier semestre 2017.

 

Total Gabon continue sur la lancée de ses résultats depuis le début de l’année. En témoigne ses chiffres du 1er semestre 2018, affichant avec un résultat net de 46 milliards de dollars, en forte hausse par rapport au premier semestre 2017, malgré la baisse des volumes vendus. Ce, «grâce notamment à un effet prix positif, au programme de réduction des coûts mis en œuvre par la Société et à la réduction des charges financières du fait du désendettement de la société», a souligné Total Gabon.

Sur cette période, l’on note également un flux de trésorerie d’exploitation de 171 millions de dollars, en hausse de 38% par rapport au premier semestre 2017, «en raison de la hausse des prix du brut et du programme de réduction des coûts mis en œuvre par la Société, partiellement impactés par la réduction des volumes vendus».

Même son de cloche au niveau des investissements, évalués à 60 millions de dollars au 1er semestre 2018. Soit une hausse de 3% par rapport au premier semestre 2017. Selon Total Gabon, ces investissements comprennent «une campagne d’intervention puits à terre, des travaux d’intégrité/pérennité sur les installations en mer (Anguille, Torpille et Grondin) et à terre (terminal du Cap Lopez) ainsi que des études de géosciences et de développement».

Tout n’a pas été rose cependant au 1er semestre 2018. Total Gabon a enregistré un chiffre d’affaires à 440 millions de dollars, en baisse de 3% par rapport à la même période en 2017, «l’effet prix positif étant impacté par la baisse des volumes vendus».

Ce retrait est également observé au niveau de la part de production de pétrole brut liée aux participations de Total Gabon. Celle-ci s’est élevée à 35 200 barils par jour, en baisse de 22% par rapport au premier semestre 2017. Une situation liée à «la cession à Perenco d’actifs matures le 31 octobre 2017, les problèmes de compression sur les champs d’Anguille et de Torpille et le déclin naturel des champs», a expliqué Total Gabon.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here